1 - Formation de formateur interne en conduite de chariots élévateurs de manutentions selon R389 – M1 2 - Formation de formateur interne en conduite d’engins de chantier selon R372m– M2 3 - Prévention du risque lié à la manutention physique – PRAP IBC– M3 4 - Conducteur de chariots élévateurs de manutention selon R389– M4 5 - Conducteur de chariot élévateur de chantier selon R372m– M5 6 - Conduite du pont roulant en sécurité – conduite avec équipement filaire et/ou télécommande/cabine– M6 7 - Sensibilisation à l’élingage – déplacement de charges avec dispositifs d’accrochage de grue à tour et grue mobile – M7 8 - Élagage en sécurité– initiation au déplacement dans le houppier de l’arbre – M8 9 - Utilisation de la tronçonneuse en sécurité– M9

1 - Formateur interne en conduite de chariots élévateurs de manutention selon R389 – M1

Pour qui ?

Les animateurs sécurité en entreprise ou tout salarié expérimenté en conduite des chariots élévateurs désirant mener à bien une mission de préventeur des risques professionnels liés à la conduite d’équipement de travail à risque, sur le terrain en formant directement les équipes de caristes. Les entreprises qui souhaitent internaliser leurs dispositifs de formation en sécurité & santé au travail dans un objectif : - De maîtrise de la qualité de la formation et d’atteinte des objectifs d’acquisition des compétences - De maintien de l’employabilité de leurs salariés - De maîtrise du coût de la formation professionnelle continue

Contexte règlementaire

Tout travailleur amené à utiliser un équipement de travail à risque (chariot, engin de chantier, nacelle, grue…) doit avoir reçu une formation adéquate (art. R.4323-55 du Code du travail) et être titulaire d’une autorisation de conduite délivrée par son employeur (art. R.4323-56) selon les modalités définies à l’article 3 de l’arrêté du 2 décembre 1998.Le respect de ces prescriptions impose donc : - Que le conducteur ait reçu une formation spécifique et adaptée à la conduite en sécurité de l’engin de chantier concerné, formation qui doit être complétée et réactualisée aussi souvent que nécessaire ; - Que son aptitude médicale à la conduite de cet équipement ait été vérifiée ; - Qu'il dispose des connaissances et du savoir-faire pour la conduite en sécurité de l’engin de chantier concerné, attestés par la réussite aux épreuves théoriques et pratiques appropriées; - Que son employeur se soit assuré qu’il a connaissance des lieux et des instructions à respecter sur le ou les sites d’utilisation ;Le changement de site d’utilisation, comme par exemple la conduite du même équipement pour des travaux ponctuels sur des sites successifs, impose à l’employeur de s’assurer que les informations et instructions relatives à chaque site ont été communiquées au salarié avant le début des travaux (plan de circulation, plan de prévention, PPSPS, protocole de sécurité, etc…).Que son employeur lui ait délivré une autorisation de conduite pour l’engin de chantier concerné.Dans les situations de travail habituelles c’est l’employeur du conducteur, ou son délégataire, qui est responsable de la délivrance de l’autorisation de conduite. L’application de ces dispositions dans certaines situations de travail (intervention d’une entreprise extérieure, coordination de chantier, travail temporaire, réparation ou entretien des équipements de travail) est détaillée dans la circulaire DRT 99/7 du 15 juin 1999.

Objectifs de formation

Être reconnu comme personne qualifiée chargée de la formation interne en prévention des risques de manutention liés à la conduite des chariots élévateurs. Pouvoir justifier de compétences en matière de prévention des risques présentés par des opérations de chargement, déchargement, déplacement de charges, gerbage et dégerbage, palettisation. Connaître les dispositions réglementaires afférentes à la prévention de ce type de risque professionnel et la recommandation Cnamts R389. Savoir communiquer, rendre compte, prendre des mesures pour remédier aux situations dangereuses.

Objectifs pédagogiques

Former en interne un salarié missionné sur la formation des équipes afin : - Qu’il acquière les connaissances en législation ,techniques et principes de prévention des risques liés à la conduite des chariots élévateurs des catégories présentes au sein de l’entreprise. Qu’il élabore un programme de formation théorique et pratique en lien avec les opérations de manutention réalisées à l’aide des chariots élévateurs dans son entreprise. Qu’il sache évaluer pour chaque candidat la conduite en sécurité des chariots.

Pré-requis du candidat

- Être cariste confirmé. - Être détenteur des CACES® correspondants aux formations internes - Posséder une culture et un comportement au poste de travail de préventeur. - Posséder les bases de la prévention des risques professionnels ( validation du module en ligne de l’INRS : @011001 au minimum ou diplôme en lien avec la sécurité & santé au travail ou expérience à un poste correspondant ). - Aptitude naturelle à la transmission des connaissances et à la pédagogie. - Être un bon communicant.Cette formation est fortement conseillée en cas de forte sinistralité sur les postes de conduite des chariots en entreprise. Elle ne remplace pas les validations CACES® des conducteurs de chariots en entreprise. Cette formation doit être contextualisée et rentrer dans le cadre de votre plan de prévention des risques professionnelles de votre entreprise. Les conseillers FORMAFIL vous accompagnent dans le déploiement de ce dispositif au 02 51 32 40 55 ou par mail : contact@formafil.fr

Durée de formation

Entre 5 et 15 jours selon les profils des candidats. Formafil se réserve le droit de ne pas mettre en place ce dispositif de formation si les pré-requis ne sont pas justifiés.

Validation de la formation :

attestations validant les compétences de formateur interne.

Le + Formafil

Possibilité d’ouvrir une session mutualisée pour des candidats d’entreprises distinctes avec application pratique sur chaque structure.

Étapes d’une formation de formateur interne

intégrer document page Manutention – ref 170618ACette progression pédagogique en 6 étapes est menée pour toutes les formations de formateurs internes d’entreprises par FORMAFIL. Nous avons formé des formateurs internes en conduite du pont roulant en sécurité, habilitation électrique selon NFC 18-510, conduite de la PEMP ( Plateforme Elévatrice Mobile de Personnes - nacelle ), montage & démontage & réception d’échafaudages d’entreprises vendéennes et sur les Pays de Loire. Demander nos références au 02 51 32 40 55 ou par mail : contact@formafil.fr

Formateur interne en conduite d’engins de chantier selon R372m – M2

Idem que M1 mais sur le référentiel de la recommandation Cnamts R372m

Les catégories de ® selon R372m

  • Catégorie 1 : Tracteurs et petits engins de chantier mobile : Tracteur agricole (<50cv) / Permis mini-pelle (<6t) / Permis mini-chargeur (<4,5t) / Permis moto basculeur (<2,5t) / Permis petit compacteur (<2,5t) / Permis machine à peindre les lignes
  • Catégorie 2 : engin d’extraction et de chargement Permis pelle (> 6T) : Permis engin de fondation / Permis engin de forage / Permis engin de travaux souterrains
  • Catégorie 3 : Permis bouteur ou permis bulldozer / Permis tracteur à chenilles ou permis bull / Permis pipe layer
  • Catégorie 4 : Permis chargeuse / Permis pelleteuse / Permis tracto pelle
  • Catégorie 5 : Permis engin de finition / Permis machine à coffrage glissant / Permis finisseur / Permis répandeur automateur / Permis pulvi-mixeur / Permis fraiseur
  • Catégorie 6 : Permis engins de chantier de réglage à déplacement alternatif / Permis niveleuse / Permis Grader
  • Catégorie 7 : Permis engin de compactage à déplacement alternatif / Permis compacteur / Permis rouleau compresseur
  • Catégorie 8 : Permis Engin de transport ou d’extraction / Permis Tombereau / Permis Décapeuse ou permis scraper / Permis Tracteur agricole 50cv / Permis Dumper
  • Catégorie 9 : Permis Engin de manutention / Permis Chariot-élévateur de chantier / Permis Manitou tout-terrain télescopique / Permis engin à mât fixe tout-terrain
  • Catégorie 10 : Permis Engin de déplacement, déchargement, chargement / Permis Engin de transfert d’engins / Permis Porte-engin
Caces permettant de conduire et manœuvrer tous les engins de chantier des autres catégories « hors production ». Permis demandé pour les postes de mécaniciens d’engins de chantier, chargé de transport et livraison des engins sur les chantiers.Cette formation est fortement conseillée en cas de forte sinistralité sur les postes de conduite des engins en entreprise. Elle ne remplace pas les validations CACES® des conducteurs d’engins de chantier en entreprise. Cette formation doit être contextualisée et rentrer dans le cadre du plan de prévention des risques professionnelles de l’entreprise. Les conseillers FORMAFIL vous accompagnent dans le déploiement de ce dispositif au 02 51 32 40 55 ou par mail : contact@formafil.fr

Prévention du risque lié à la manutention physique, prévention des traumatismes, PRAP – M3

Cette formation intervient dans le cadre d’une démarche globale de prévention de ce type de risque de l’entreprise.

Pour qui ?

Tout salarié qui a une charge physique importante sur son poste de travail: manutention manuelle, port de charges, travaux ou gestes répétitifs, postures de travail prolongées, utilisation d’engins ou d’outils exposant à des chocs ou des vibrations… Ce qui peut nuire à sa santé (lombalgies, affections ou lésions articulaires…) et entraîner des efforts excessifs et des moments de fatigue difficiles à gérer dans son activité de travail.

Objectifs de formation

Connaître et identifier les facteurs de risques de TMS ( Traumatismes Musculo-Squelettiques) . Identifier des actions de prévention en entreprise en : - Améliorant par des techniques de gestuelles adaptées, des postures de travail adaptées, l’exécution de tâches afin de diminuer les risques d’accidents et de maladies professionnelles sur les lieux de travail, tout en recherchant l’efficacité et l’économie de mouvements - Proposant des actions de prévention, pistes d’amélioration sur des causes interne (domaine biomécanique) et externes au poste de travail ( risques psychosociaux : stress chronique, charge mentale, souffrance éthique, violence interne ...).

Objectifs pédagogiques de formation :

- Connaître les facteurs de risques de TMS en général. - Analyser en détail sa situation de travail et faire le lien avec les facteurs de risques. - S’entraîner et adopter les bonnes pratiques et techniques gestuelles au poste de couvreur - Proposer des actions de prévention sur les 4 domaines de facteurs de risques :
  • facteurs biomécaniques
  • facteurs psychosociaux
  • facteurs organisationnels
  • facteurs environnementaux

Préparation de l’action de formation :

Identification des cas d’AT (Accident de Travail) ou MP (Maladie Professionnelle) en lien avec des TMS reliés aux métiers des stagiaires, aux postes de travail en entreprise. Pré-diagnostic des risques par le conseiller FORMAFIL

Quelques modules du programme

Les TMS première cause de maladie professionnelle, anatomie, physiologie et pathologie, les principes de sécurité physique, les différents facteurs de TMS, la démarche responsable de prévention des RPS, analyse du poste de travail…. Programme complet sur demande au 02 51 32 40 55 ou par mail : contact@formafil.fr

Compte-rendu de l’action de formation

Restitution des axes d’amélioration de la prévention identifiées lors des sessions de formation auprès de notre interlocuteur formations dans votre entreprise. Restitution auprès des membres de CHSCT, Comité d’Hygiène Sécurité des Conditions de Travail ou Direction de l’entreprise.

Validation de la formation

Certificat d’Acteur Prévention des risques liés à l’activité physique puisqu’elle vise à rendre tout personnel capable de contribuer à la suppression ou à la réduction des risques liés à l’activité physique, auxquels il est exposé, en proposant, de manière concertée, des améliorations techniques et organisationnelles. ». Formation animée par un formateur certifié PRAP rattaché à un organisme habilité PRAP selon la règlementation.

Conducteur de chariots élévateurs de manutention selon R389 – M4

Pour qui ?

Les salariés qui veulent devenir conducteurs de chariots de manutention ou développer leurs compétences sur des chariots de catégories différentes de ceux qu’ils conduisent habituellement. Les entreprises qui souhaitent faire évoluer du personnel sur la conduite du chariot ou qui acquièrent de nouveaux types de chariot.

Quelle catégorie ?

Les catégories de chariots à conducteur porté :
  • Catégorie 1 : Transpalettes à conducteur porté et préparateurs de commandes au sol (levée inférieure à 1 mètre)
  • Catégorie 2 :  Chariots tracteurs et à plateau porteur de capacité inférieure à 6000 kg
  • Catégorie 3 : Chariots élévateurs en porte-à-faux de capacité inférieure ou égale à 6000 kg
  • Catégorie 4 : Chariots élévateurs en porte-à-faux de capacité supérieure à 6000 kg
  • Catégorie 5 : Chariots élévateurs à mât rétractable
  • Catégorie 6 : Déplacement, chargement, transfert de chariots sans activité de production (porte-engins), maintenance, démonstration ou essais
Nota :
  • Pour les chariots spéciaux non listés, il faudra que le conducteur possède le CACES® catégorie 4 avec un complément de formation.
  • Pour les chariots embarqués, il faudra que le conducteur possède le CACES® catégorie 3 avec un complément de formation.
  • Pour les chariots bi et tridirectionnels, à prise latérale et les chariots à poste de conduite élevable, il faudra que le conducteur possède le CACES catégorie 5 avec un complément de formation.

Durée de formation :

5 jours – 3 jours – 2 jours selon niveau de conduite : personnel débutant – non-débutant – expérimenté

Déroulement :

Formation théorique, formation pratique, validation de la conduite en sécurité

Validation de la formation

1/ Pour les formations avec épreuves CACES® : Par les tests théoriques (QCM) et tests pratiques ( exercices pratiques sur opérations de conduite, gerbage, dégerbage…selon référentiel R389) Formation par un formateur expérimenté (minimum 10 ans) et tests par un testeur rattaché à un organisme de formation certifié par une structure accréditée pour délivrer les certifications d’organismes testeurs CACES® ( exemple : Bureau Véritas, SGS, Global…). Les épreuves théoriques et pratiques sont menées par un testeur ( différent du formateur) audité par le bureau certifiant l’organisme de formation référencé FORMAFIL en tant qu’organisme testeur 2/ Pour les formations qui préparent à l’autorisation de conduite interne ( responsabilité de l’employeur – une autorisation de conduite peut être retirée à tout moment par son employeur) : une évaluation théorique (QCM) et une évaluation pratique ( grille d’exercices de conduite) – évaluations par le formateur ( même personne pour la formation et pour les évaluations finales

Quelques modules du programme :

Formation théorique : règlementation obligations et responsabilités ; rôles des différentes instances et organismes de prévention ; les caractéristiques techniques des différentes catégories de chariots (utilisation, limites) ; les organes du chariot et leur fonction ; les dispositifs de sécurité ; pictogrammes et panneaux de signalisation ; les risques et facteurs d’accidents ; lecture de la plaque de charge… Formation pratique : documents obligatoires ;adéquation du chariot ; signalement des anomalies et difficultés rencontrées à la hiérarchie : selon catégories de chariot : circuler à vide ; en charge en marche avant et marche arrière, en virage, en plan incliné ; manœuvres de manutention avec prise et dépose de charges : gerbage et dégerbage en piles ; stockage et déstockage à tous les niveaux d’un palettier ; chargement et déchargement latéral d’un camion…

Lieu de formation :

sur site de l’entreprise ( selon logistique à disposition ) ou en centre certifié testeur R389 référencé par FORMAFIL.

Conducteur de chariot élévateur de chantier selon R372 – M5

Pour qui ?

Les salariés qui veulent devenir conducteur de chariot élévateur de chantier, ou développer leurs compétences sur des chariots différente de ceux qu’ils conduisent habituellement, par exemple les chariots de type MRT avec équipement levage et PEMP. Les entreprises qui souhaitent faire évoluer du personnel sur la conduite du chariot élévateur de chantier ou qui acquièrent de nouveaux types de chariot.

Validation de la formation

1/ Pour les formations avec épreuves CACES® : Par les tests théoriques (QCM) et tests pratiques ( exercices pratiques de circulation, manœuvre de chargement et déchargement avec godet, fourche …selon référentiel R372m) Formation par un formateur expérimenté (minimum 10 ans) et tests par un testeur rattaché à un organisme de formation certifié par une structure accréditée pour délivrer les certifications d’organismes testeurs CACES® ( exemple : Bureau Véritas, SGS, Global…). Les épreuves théoriques et pratiques sont menées par un testeur ( différent du formateur) audité par le bureau certifiant l’organisme de formation référencé FORMAFIL en tant qu’organisme testeur 2/ Pour les formations qui préparent à l’autorisation de conduite interne ( responsabilité de l’employeur – une autorisation de conduite peut être retirée à tout moment par son employeur) : une évaluation théorique (QCM) et une évaluation pratique ( grille d’exercices de conduite) – évaluations par le formateur ( même personne pour la formation et pour les évaluations finales)

Validation de la formation :

Formation validée par une attestation de formation avec acquisition de compétences – formation non-qualifiante Conduite en sécurité validée par le passage de tests CACES® catégorie 9 Pour le chariot de type MRT par exemple : + validation de la conduite de l’équipement PEMP du chariot par le passage d’un CACES® catégorie 1B selon R386 et formation spécifique complémentaire sur équipement nacelle propre au chariot + validation de la conduite de l’équipement levage du chariot sur l’équipement du chariot.

Durée de formation :

5 jours – 3 jours – 2 jours selon niveau de conduite : personnel débutant – non-débutant – expérimenté

Déroulement :

Formation théorique, formation pratique, validation de la conduite en sécurité par les tests théoriques (QCM) et pratiques ( exercices pratiques sur opérations de conduite, gerbage, dégerbage…selon référentiel R389) Formation par un formateur expérimenté (minimum 10 ans) et tests par un testeur rattaché à un organisme de formation certifié par une structure accréditée pour délivrer les certifications d’organismes testeurs CACES® ( exemple : Bureau Véritas, SGS, Global…).

Quelques modules du programme :

Formation théorique : rôles et responsabilités du chef de chantier, chef d’équipe, élingueur, conducteur de travaux ; les principaux types d’engins et leurs caractéristiques techniques, composants mécaniques et mécanismes ; les organes de service et dispositifs de sécurité, leurs fonctions, les principaux risques, les règles de conduite , de circulation et de stationnement ; les gestes de commandement de manœuvre… Formation pratique : l’adéquation de l’engin en fonction de la tâche à réaliser, les vérifications de prise de poste ; vérification du bon fonctionnement des dispositifs de sécurité ; conduite et circulation sur différents sols, sur différentes pentes ; en virage ; en marche avant et arrière ; prise et dépose de charges à l’aide de l’équipement godet, équipement fourche…

Lieu de formation :

Sur site de l’entreprise ( selon logistique à disposition ) ou en centre certifié testeur R389 référencé par FORMAFIL.

Le + Formafil :

Formation pouvant être mutualisée sur plusieurs entreprises avec application pratique sur chaque type de chariot. Formation en centre ( sauf pour chariot de type MRT) ou sur site entreprise.

Conduite du pont roulant en sécurité – conduite avec équipement filaire et/ou télécommande, en cabine – M6

Pour qui ?

Tout conducteur de pont roulant en entreprise.

Contexte réglementaire

Article R. 4323-55 du code du travail « La conduite des équipements de travail mobiles automoteurs et des équipements de travail servant au levage est réservée aux travailleurs qui ont reçu une formation adéquate. Cette formation est complétée et réactualisée chaque fois que nécessaire. » Article R. 4323-56 du code du travail « La conduite de certains équipements présentant des risques particuliers, en raison de leurs caractéristiques ou de leur objet, est subordonnée à l’obtention d’une autorisation de conduite délivrée par l’employeur. L’autorisation de conduite est tenue à la disposition de l’inspection du travail et des agents du service de prévention des organismes de sécurité sociale. » Article R. 4323-57 du code du travail « Des arrêtés des ministres chargés du travail ou de l’agriculture déterminent : 1° Les conditions de la formation exigée à l’article R. 4323-55 ; 2° Les catégories d’équipements de travail dont la conduite nécessite d’être titulaire d’une autorisation de conduite ; 3° Les conditions dans lesquelles l’employeur s’assure que le travailleur dispose de la compétence et de l’aptitude nécessaires pour assumer, en toute sécurité, la fonction de conducteur d’un équipement de travail 4° La date à compter de laquelle, selon les catégories d’équipements, entre en vigueur l’obligation d’être titulaire d’une autorisation de conduite. » Cette autorisation tient compte du résultat de la fiche d’aptitude au poste de travail ( conducteur du pont roulant) , délivrée par le médecin du travail.

Objectifs de formation

Conduire les ponts roulants, portiques et semi-portiques, effectuer des opérations d’élingage de charges et de levage dans le respect des règles de sécurité et utiliser toutes leurs fonctions en condition optimales de travail en sécurité, selon recommandation CARSAT R423 ( à partir de 01/2020 : R484) et ED6105 (INRS). Validation de la formation :Attestation nominative avec avis favorable/défavorable à la conduite du pont.Et prochainement le CACES® : La recommandation CARSAT R484 de 02/18 prévoit la formation en vue du passage de tests CACES®. Dès que nos organismes partenaires référencés FORMAFIL seront certifiés testeur CACES® sur cette recommandation nous serons en mesure de mettre en œuvre les formations correspondantes. De nouvelles exigences logistiques pour le passage des tests CACES® sur les ponts roulants sont prévues au référentiel de cette recommandation comme : une capacité mini de 2400 kg, une hauteur sous crochet de 4 m ( pour la catégorie 1 : conduite sol) ou 5 m ( pour la catégorie 2 : conduite cabine ) selon les catégories, une course de translation de 15 m mini et une course de direction de 5 m mini.

Durée de formation :

Selon niveau et technicité du pont, type de conduite (filaire/télécommande/cabine)

Quelques modules du programme :

Formation théorique : la règlementation, les responsabilités, rôle des instances et organismes de prévention ; rôle et mission de l’organisme ou de la personne qualifiée assurant les vérifications périodiques ; rôle des intervenants sur le lieu de travail, prévenir les dangers, déclencher le plan de secours en cas d’accident ; les principaux modes de commande et les risques, les différents types de pont roulant, caractéristiques fonctionnelles, modes de commandes, les principaux risques et les causes ; notions élémentaires de physique : évaluation des poids et des charges et conditions d’équilibre d’un corps ; élingage : les types d’élingages, les modes d’élingage, angles d’élingage et choix des élingues ; technologie des ponts roulants : Formation pratique : l’adéquation du pont en fonction des opérations à effectuer, les vérifications de prise de poste ; vérification du bon fonctionnement des dispositifs de sécurité ; exécuter tous les mouvements permis par le pont, maîtrise du ballant en translation et en direction, respect des tableaux de levage, les opérations interdites Validité : formation à renouveler tous les 5 ans. A tout moment, un employeur peut retirer l’autorisation de conduite de son salarié.

Le + Formafil :

Formation pouvant être mutualisée sur plusieurs entreprises avec application pratique sur chaque type de pont. Formation en centre référencé FORMAFIL ( une fois certification organisme testeur R484 obtenue) ou sur site entreprise ( si logistique en place conforme).

Elingage, sensibilisation au déplacement de charges en sécurité avec dispositifs d’accrochage de grue à tour, grue mobile, pont roulant, portiques, semi-portiques - M7

Pour qui ?

Les chefs de manœuvres réalisant tout type d’élingage des charges au sol et qui travaille en équipe avec un conducteur de grue, pont roulant.

Objectifs de formation

Connaître les risques et dangers liés à l’élingage de charges. Savoir choisir les élingues et accessoires en fonction de la charge à déplacer, de l’environnement et du matériel à disposition. Savoir vérifier visuellement l’état des élingues et accessoires. Savoir mettre en place les accessoires pour effectuer des élingages courants. Accompagner la charge lors de la prise, du transport et de la dépose. Commander par gestes un conducteur d’engin de levage. Connaître et maîtriser les règles d’élingage en sécurité.

Durée de formation :

selon niveau

Quelques modules du programme :

Formation théorique : règlementation et textes de la sécurité sociale, les principaux risques, les acteurs de la prévention, classification et technologies des élingues, caractéristiques fonctionnelles, utilisation courante et limites, les équipements de prise et apparaux de levage, les organes de sécurité, le facteur climatique, la lecture de la plaque de charge… Formation pratique : vérification de l’adéquation des apparaux de levage et l’opération de manutention envisagée, les contrôles de prise de poste et fin de poste, guider les manœuvres de positionnement avec souplesse et précision, élingage de charges, guider les mouvements du grutier : mouvements décomposés, synchronisés, déplacement d’une charge à un endroit précis visible au sol, contrôle du balancement de la charge au sol…. Validité de la formation : attestation de formation individuelle avec avis favorable/défavorable – formation non-qualifiante

Le + FORMAFIL :

Les formateurs en élingage sont également formateurs en conduite de grue à tour, grue mobile et pont roulant. formation pouvant être mutualisée sur plusieurs entreprises avec application pratique sur chaque opération courante d’élingage

Élagage en sécurité– initiation au déplacement dans le houppier de l’arbre – M8

Pour qui ?

Tous les personnels qui réalisent l’élagage en déplacement dans le houppier des arbres

Objectifs de formation

Analyser et évaluer les risques selon les lieux de travail – maîtriser les principes de sécurité des accès et postes de travail – définir un système de protection individuelle et collective adapté et approprié – vérifier les domaines et conditions d’utilisation des EPI ( Equipement de Protection individuelle) – maintenir les EPI en état de propreté – vérifier les conditions de stockage des EPI .

Pré-requis

Personnel expérimenté et sachant lire. Bonne condition physique. Etre majeur et reconnu apte par la Médecine du Travail pour les travaux en hauteur ( à valider par l’employeur). Le candidat devra être capable d’intégrer les contraintes psychiques (concentration, vigilance) et physiques (agilité, tensions musculaires) du poste de travail d’élagage dans le houppier.

Moyens matériels à mettre en œuvre par l’entreprise

Salle de cours pour la formation théorique. site d’évolution avec arbres à élaguer. Les candidats doivent se présenter avec leurs EPI habituels ( casque, chaussures de sécurité, vêtements renforcés anti-coupe) et leurs dispositifs de sécurité habituels pour ce type de tâche ( prêt du matériel possible par le formateur. Une check-list vous sera adressée avant le démarrage de la session.

Quelques modules du programme

Formation théorique : le contexte règlementaire et législatif des travaux en hauteur dans les arbres, les EPI (équipement de protection individuelle) contre les chutes, les gestes et techniques de déplacement en hauteur en sécurité, la répartition des efforts physiques, l’évacuation… Formation pratique : le contrôle des EPI et le réglage du harnais, ceinture, corde, prussiks, longe, mousquetons, fausse fourche, la ceinture ; utilisation de la tronçonneuse en sécurité, les règles d’abattage, l’ébranchage et le billonnage ; installation de la corde d’accès dans l’arbre et ascension du fut ; l’ascension en « footlock » ; le déplacement verticale dans le houppier en alternance entre le rappel et la longe de maintien au travail ; l’installation d’un fausse-fourche étrangleuse, fausse-fourche croisée…Cette formation ne dispense pas l’entreprise de l’analyse de risques du travail en hauteur. La pertinence des solutions techniques varie en fonction des situations de travail. Le candidat devra être capable de faire sa propre analyse, avec son Responsable de chantier, des risques particuliers sur le terrain, avant toute intervention. De cette analyse des risques, il sera mis en place, au sein de son entreprise, un mode opératoire (procédure d’évolution dans le houppier, moyens de sauvetage, choix des équipements, protection contre les risques d’interférence avec d’autres corps de métier sur le chantier, intégration des conditions atmosphériques climatiques…)

Durée :

mini 35h00

Validation de la formation :

Attestation nominative de formation avec compétences acquises/ en cours d’acquisition/ restant à acquérir, suite à des évaluations théoriques et pratiques. Le + FORMAFIL : formateur avec 15 d’expérience en formation travail en hauteur, travail en suspension sur cordes. Formation sur site entreprise.

Utilisation de la tronçonneuse en sécurité – M9

Pour qui ?

Tous les salariés et indépendants qui utilisent la tronçonneuse.

Objectifs

Être sensibilisé aux risques de l’utilisation de la tronçonneuse. Acquérir les connaissances et compétences pratiques pour utiliser la tronçonneuse en sécurité et avec efficacité en situation d’abattage, d’ébranchage et de billonnage.

Quelques modules du programme

Formation théorique : la règlementation, contexte statistique des accidents ; les enjeux de la prévention, le code du travail ; les EPI ( Equipement de Protection Individuelle) ; démonstration de coupure de tronçonneuse sur un pantalon de sécurité ; fonctionnement technique de la machine, les règles de tronçonnage et sensibilisation aux règles d’abattage, d’ébranchage et de billonnage Formation pratique : exercices de tronçonnage, atelier d’affutage. Durée : 7h00 Pré-requis : candidat majeur

Le + FORMAFIL :

Formateur spécialisé sur les métiers du paysage, arboriculture, agriculture, expérience de conseiller au sein de la MSA ( Sécurité Sociale des salariés agriculteurs, paysagistes, arboriculteurs et des exploitants).

Showing 1 from 1 Items

Count:
Sort by:
Order: